Les Canuts

Les Canuts
Aristide Bruant (1851-1925)

Huit siècles après La complainte des tisseuses de soie de Chrétien de Troyes, Le Chant des canuts, écrit en 1894, exalte la révolte des ouvriers tisserands lyonnais, ceux dont les grandes luttes du XIXe siècle inaugurèrent l’organisation et la lutte de la classe ouvrière française naissante. On reliera ce texte à la romance composée en 1867 par Jean-Baptiste Clément Le temps des cerises.

Pour chanter Veni Creator
Il faut une chasuble d’or.
Pour chanter Veni Creator
Il faut une chasuble d’or.
Nous en tissons
Pour vous grands de l’Eglise,
Et nous pauvres canuts
N’avons pas de chemise.

C’est nous les canuts,
Nous allons tout nus.
C’est nous les canuts,
Nous allons tout nus.

Pour gouverner il faut avoir
Manteaux et rubans en sautoir.
Pour gouverner il faut avoir
Manteaux et rubans en sautoir.
Nous en tissons
Pour vous grands de la terre,
Et nous pauvres canuts
Sans drap on nous enterre.

C’est nous les canuts,
Nous allons tout nus.
C’est nous les canuts,
Nous allons tout nus.

Mais notre règne arrivera
Quand votre règne finira.
Mais notre règne arrivera
Quand votre règne finira.
Nous tisserons le linceul du vieux monde,
Et l’on entend déjà la révolte qui gronde.

C’est nous les canuts,
Nous n’irons plus nus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.