Les Déchirures

Les Déchirures
Henri Zalamansky
Henri Zalamansky est agrégé de Lettres modernes et docteur en sociologie littéraire. Il a enseigné à l’Université de Bordeaux – Montaigne jusqu’en 2004. Sa motivation fut toujours de susciter chez ses étudiants le désir d’écrire. Il est l’auteur d’un essai sur Rothko, intitulé Le Passage, aux éditions William Blake & Co, et de deux recueils de textes consacrés à des peintres, Une Braise encore… (Jean Minaberry) et Pâquette (William Blake & C°). Ce poème, Les Déchirures, a été écrit en 2012 pour accompagner un travail d’Abdelkrim Srhiri, artiste-plasticien.

Au village de mon enfance
claquaient des draps de lumière
dans l’insouciance du soleil.
Ces bannières joyeuses de plein vent,
la vie les a peu à peu déchirées.
Restent les guenilles trouées
où les cauchemars s’engouffrent.
Les brebis laissent aux clôtures un peu de laine…
Le troupeau des rêves de l’enfance
s’écorche les chairs aux pointes du réel.

Trop de peurs viennent tuer les hommes
dans les barbelés de la haine,
trop de souffrance… On les humilie,
on les fracasse pour un rien, on leur refuse
un bout de pain, une bouchée de nuit.
Qu’ils trouvent refuge sous ma tente nomade,
sous mes frêles assemblages de branches et de prières.
Pour eux mon offrande de fer et de sisal.
Qu’elle desserre le garot de chanvre
et délivre leur âme martyrisée.

J’ai délié les noeuds de la torture,
j’ai bâti l’arche de mes paroles
pour abriter du déluge les rêves enchainés.
Et voici que mon encre entoure la vieille blessure
d’un fil apaisé de silence.
Pour le sang, pour les sanglots,
pour ta peine infinie, mon frère,
j’assemble les reposoirs de mes vocables,
comme l’écolier sur ses cahiers
ses mots d’azur et de patience.

Laisser un commentaire