Nuits presque blanches

Nuits presque blanches
Madeleine Lenoble
Madeleine Lenoble dirige depuis 2002 les éditions Le Serpolet. Elle est l’auteur de nombreux recueils de poésie ou de nouvelles… Elle a obtenu, en 2002, le Prix ARDUA et en 2008, celui de la Société Culturelle Les Amis de la Poésie de Bergerac. Ce poème est extrait du recueil Le temps retenu (Éd. Fédérop, 1996).

Désir et douceur. Nuits presque blanches.

Matins comme papier froissé. Épaule tendre pour se blottir. Le temps
s’effiloche. Tu viens me visiter dans un village écrasé de soleil et nous
entrons dans le patio aux fontaines fraîches. Nos pieds laissent une trace
sur les précieuses mosaïques, comme un halo aussitôt effacé.

Rêves en couleur. Une barque sans rame, sans moteur, sans voile, traversant
le fleuve et ses ponts détruits. Une barque où je suis la femme en
robe indigo.

Laisser un commentaire